Comme à la coutumière, ce samedi 21 mars, la situation a voulu être tendue entre manifestants et forces de l’ordre à Wanindara, en haute banlieue de Conakry. À l’origine, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) appelle à une manifestation pour empêcher la tenue des élections législatives couplées au référendum constitutionnel de ce dimanche. Dans ce quartier réputé favorable à l’opposition, quelques échauffourées ont éclaté ce matin entre jeunes surchauffes et forces de l’ordre. La situation fut rapidement maitrisée par les agents de la sécurité et le calme règne désormais.

Nous y reviendrons !