Le Consortium SMB-Winning a officiellement remis jeudi 19 Mars 2020, la route communautaire réalisée sur une distance de 20.5km et partant de Garaya , sous-prefecture de Kolaboui et Tassara Sous-Préfecture de Malapouya dans la préfecture de Boké. La réhabilitation de cette route permettra de désenclaver plusieurs villages et faciliter l’écoulement des produits agricoles des riverains. 

Les deux localités citées ci-haut sont les riverains du projet de réalisation du chemin de fer Boké -Télémelé du consortium  SMB-Winning.C’est pourquoi, soucieuse du respect du code minier guinéen et de sa responsabilité sociétale ,la direction du consortium s’est engagée à réhabiliter cette route qui se trouvait dans un état de dégradation poussée.

Le coût des travaux se chiffre à plus de 4 milliards de francs guinéens selon l’entreprise donatrice.

La réhabilitation de cette route qui, d’après les riverains, «Date de l’ère coloniale», vient traverser et désenclaver dix (10) villages parmi lesquels, Garaya, Kolèle, Kaban’a, Kounsikal, Missidé et Niankaléla. Grâce à cette assistance de la SMB, nous avons toutes les chances de faire écouler nos produits agricoles locaux vers les grands centres villes de la préfecture de Boké.»

Selon l’ingénieur, Chen Jingwei, «L’unique ouvrage de franchissement se trouvant sur cette route communautaire a été consolidé et protégé contre les rouilles. Ensuite, nous avons pu employer une centaine de jeunes de la localité. Pour accélérer les travaux, nous avons utilisé des engins de dernières générations à savoir, 2 excavateurs, 2 niveleuses, 2 bulldozeurs, 2 compacteurs, 2 chargeuses et 10 camions bennes.»

De l’avis du directeur des microréalisations(DMR) M.Mamadouba Cissé, représentant du Prefet de Boké à cette cérémonie «C’est un projet salutaire car, comme le disait l’autre, là où s’arrête la route, c’est là où s’arrête le développement. Ceci dit, nous remercions la SMB pour cet autre geste permettant de booster le développement local de nos collectivités locales. J’invite également, les communautés bénéficiaires à l’entretien régulier de ce bijou.»

Prenant la parole au nom des bénéficiaires, le Khalif général de Garaya, Missidé, El Hadj Chérif Diallo témoigne: «Cette route que vous avez reprofilée, est une route coloniale qui mène jusqu’à Kindia. Avant, nos femmes et enfants éprouvaient d’énormes difficultés liées à la pratique de cette route qui, jadis, était un calvaire pour toutes les communautés riveraines ici présentes. Merci à la SMB, au gouvernement guinéen, pour leur soutien…»

Par ailleurs, le Khalif de Garaya a formulé des doléances relatives à la formation professionnelle des jeunes de sa localité, à l’employabilité de la main d’œuvre locale et à la réalisation des forages ou puits améliorés pour réduire le fardeau des villages cités plus haut.

Le coordinateur du département des relations communautaires de la SMB, M. Wu Qiong a indiqué : «Le chemin de fer en cours de construction va aussi accroître les revenus des riverains en termes de développement. Le payement des taxes et le FODEL représentant les 0,5% des chiffres d’affaires des entreprises minières permet également de renforcer l’économie nationale permettant à l’Etat guinéen de soutenir le développement à la base.»

Précisant que la meilleure richesse dont peut disposer une communauté forte, c’est la route, M. Qiong a ajouté qu’au-delà du FODEL et les taxes, la SMB s’accorde également à accompagner les projets communautaires  dans la région de Boké.

Selon lui, à partir de ce chemin de fer, «Les communautés impactées le long du tracé du chemin de fer, seront désormais intégrées dans le plan communautaire du projet en vue de l’amélioration continue de leur cadre de vie. Tout cela n’est possible que dans un climat de paix, de bonne cohabitation. J’en appelle donc, à la responsabilité des jeunes et femmes…»