Elections du 22 mars: une mission d'observateurs justifie sa présence en Guinée
La Coordination de la Mission Internationale des Observateurs de la Société Civile Africaine (COMISCA), composée de personnes présentés comme étant des experts électoraux et des acteurs de la société civile qui seraient venus de la Côte D’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Centrafrique, du Mali et du Togo, séjourne en Guinée depuis le 28 février 2020.
Cette mission a été présentée à la presse ce vendredi 20 mars 2020 dans un réceptif hôtelier de la place où elle a fait une déclaration. « L’objectif général de notre mission s’inscrit dans le cadre de la promotion des élections libres, transparentes et démocratiques en Afrique. Il s’agit de constater si les conditions nécessaires sont réunies pour la bonne conduite des élections qui permettront au peuple guinéen dans son ensemble d’exprimer librement sa volonté et son choix; Vérifier si l’organisation des élections en Guinée est en conformité avec les normes établies dans les principes de la déclaration de Bamako pour la gestion et la supervision des élections dans les pays francophones », mentionne-t-on dans la déclaration.
Ce double scrutin législatif et référendaire intervient dans une période de crises sociopolitiques profondes. Ces observateurs ont lancé un appel à l’endroit du peuple de Guinée.
« Le droit de vote est un droit sacré car il constitue le canal principal par lequel s’exprime la volonté du peuple. Aussi les conditions de ce droit doivent être exemplaires et revêtir les qualités de transparence, de neutralité et d’objectivité »,  peut on lire.
Par ailleurs, la COMISCA qui se déployer des observateurs à Conakry et à l’intérieur du pays, condamne « avec fermeté » les actes de violence « inouïes, antidémocratiques » qui se sont déroulées aux mois de janvier et février dernier dans plusieurs localités du pays.
La Coordination de la Mission Internationale des Observateurs de la Société Civile (COMISCA) recommande « expressément » aux guinéens de s’unir autour des valeurs qui prônent l’intérêt supérieur de la nation, gage du développement durable.
Diop Ramatoulaye